fbpx

News

A6K est un environnement inspirant et innovant qui accueille plusieurs workshops et événements par an. Grâce à notre communauté florissante, il se passe toujours quelque chose! Alors, qu'attendez-vous pour vous joindre à nous?

13.01.2022

#WARNING !

Lire l'article

04.11.2021

Are you ready to test AISIN’s driving simulator ?

Lire l'article

29.10.2021

Le premier Lab 5G de Wallonie ouvre ses portes au sein de la plateforme A6K

Lire l'article

30.06.2021

Le ‘Living Lab 4.0’ : Vitrine du savoir-faire technologique en Wallonie

Lire l'article

31.05.2021

AISIN on board!

Lire l'article

29.04.2021

L’Open Learning Lab : un nouvel espace de formation technologique propice aux échanges !

Lire l'article

28.04.2021

Le nouveau Data Center de l’ULB sera localisé chez A6K

Lire l'article

22.04.2021

Aerospacelab on board!

Lire l'article

13.01.2022

#WARNING !

#THROWBACK A6K 2019-2021

04.11.2021

Are you ready to test AISIN’s driving simulator ?

About three years ago, AISIN got into the VIADUCT project, a UX (User eXperience) research project subsidized by the Walloon Region and in collaboration with Acapela, CETIC, Multitel, UCLouvain and UNamur. VIADUCT stands for “Voice Interface for Autonomous Driving based on User experienCe Techniques”.

As it’s an automotive-related project, the company started by using real cars, but quickly realized that they could not test everything they wanted to, for example, dangerous situations. The need to use a driving simulator became obvious. After analyzing the market offer in that area and not having found anything that matched their needs, they decided to build their own simulator based on the Open-Source Carla project. It is now a central tool to test most of their concepts.

After one year and a half of continuous development, it’s time to proudly present it to the Walloon ecosystem. Step by step, the simulator has been enriched with an engine sound, rear mirrors, the possibility to drive with a top-quality steering wheel with force feedback,  AISIN Driver Monitoring System, a vocal assistant (with Acapela’s text-to-speech and speech recognition technologies), and biometric data recording hardware (ECG and EDA).

The Driver Monitoring System and the biometric data are able to determine if the driver is stressed, if his/her ongoing tasks induce cognitive load or not, if the driver is distracted, etc. As the VIADUCT project relates to autonomous driving and driving assistance, it is for sure equipped with the latest ADAS technologies: Adaptive Cruise Control, Lane Keeping Assist, Blind Spot Monitoring, Automatic Emergency Braking, and more. Several tools have also been developed to simplify and accelerate UX research, from the conception of a scenario, its execution, to the post-drive analysis of all the recorded data.

But this simulator is also a fantastic platform to validate autonomous driving algorithms, simulate sensors like camera, radar, Lidar, for example, and test computer vision algorithms. With that technology, AISIN can also do scientific research about drivers’ behavior and is willing to collaborate with other partners on new ideas.

In the context of VIADUCT project, they also developed technologies like multimodal identification (face and voice) and hands-on wheel detection based on camera, using Artificial Intelligence. These technologies could be integrated into the driving simulator if some use-cases require them. Whether you are part of a university or college, research center, company or not and are inspired by what we are doing, we’d be glad to hear from you.

29.10.2021

Le premier Lab 5G de Wallonie ouvre ses portes au sein de la plateforme A6K

La technologie 5G, avec les nombreuses opportunités et défis qu’elle apportera dans les années à venir, constitue un enjeu de taille pour la Wallonie et notamment pour le secteur industriel. Afin de permettre aux acteurs d’expérimenter les applications de la 5G dans une dynamique de partage, l’ensemble des politiques et forces vives régionales et fédérales étaient rassemblées au sein de l’espace A6K à Charleroi ce jeudi 28 octobre pour l’inauguration du premier laboratoire 5G de Wallonie.

Développé par le consortium 5G d’A6K, constitué d’industriels et de centres de recherche tels que Multitel, Alstom ou AGC sous la guidance de Proximus, ce premier laboratoire 5G wallon allie le potentiel du réseau de test 5G pour expérimenter et valoriser les processus industriels avec le savoir-faire technologique des entreprises pour explorer les nouvelles opportunités d’application offertes par celle-ci.

“En tant que fédération technologique, Agoria est ravie de soutenir la mise en place de ce premier POC (Proof of Concept) 5G wallon, nécessaire à défaut de cadre régulatoire. L’ambition doit être de déployer cette technologie sur le territoire dans un avenir proche, à l’instar d’autres régions du monde, afin de permettre aux entreprises wallonnes de ne pas accumuler de retard sur le plan technologique et, de maintenir leur compétitivité économique” souligne Clarisse Ramakers, directrice d’Agoria Wallonie.

C’est grâce au soutien et à la force d’écosystèmes dynamiques comme A6K, où chaque membre apporte son expertise et collabore dans une optique d’innovation partagée, que la transformation digitale et la modernisation de l’industrie sera possible. 

“A6K a pour vocation première de favoriser l’innovation industrielle. Dans ce cadre, il nous semblait essentiel de mettre à la disposition de toute organisation wallonne souhaitant éprouver la technologie 5G un outil partagé unique pour mettre en pratique et tester leurs innovations afin de développer de nouveaux produits ou services” déclare Abd-Samad Habbachi, directeur du centre A6K.

Expérimentation et démonstration des applications industrielles de la 5G

Grâce à ce laboratoire 5G, un acteur comme AISIN dispose à présent d’une infrastructure pour  expérimenter la technologie 5G sur des véhicules automobiles connectés, AGC peut y tester la performance de son vitrage intégrant des antennes 5G et une entreprise comme Alstom peut évaluer les opportunités de sécurisation des systèmes de communication embarqués pour les trains. L’espace est ouvert à tout acteur wallon désireux de tester la technologie mais également à ceux qui souhaiteraient en faire un espace de démonstration pour de nouvelles solutions innovantes.

“Avec la 5G, la notion de distance entre les personnes, les machines et les objets va disparaître et pousser les entreprises à repenser complètement leur(s) produit(s) et mode(s) de fonctionnement. Grâce à ce laboratoire et à l’aide de Proximus, nous allons pouvoir tirer le meilleur de la technologie 5G et permettre aux entreprises wallonnes d’anticiper cette nouvelle révolution.” déclare Marc Bekemans, responsable technologique chez A6K. 

“Les applications de la 5G sont multiples et il est important pour nous d’être aussi à l’écoute des besoins des industriels. Nous sommes ravis d’avoir pu mettre sur pied une solution technique indoor innovante et évolutive qui permettra aux entreprises belges de co-construire l’industrie du futur.” ajoute Alex Lorette, Director Enterprise Solutions chez Proximus.

Au-delà des infrastructures mises en place, le consortium 5G d’A6K et Proximus ont également lancé un “5G-Klub”, sous la houlette de Multitel et Akka Technologies, afin d’assurer le déploiement et l’animation de ce premier laboratoire 5G wallon. 

30.06.2021

Le ‘Living Lab 4.0’ : Vitrine du savoir-faire technologique en Wallonie

Le Living Lab 4.0 est un outil de démonstration qui permettra aux entreprises d’exposer et offrir une expérience immersive dans les nouvelles technologiques. Vitrine du savoir-faire technologique en Wallonie, cet outil stratégique s’inscrit dans une logique de partage et mutualisation de connaissances.

C’est au travers de projets collaboratifs innovants dans le domaine des sciences de l’ingénierie que le Pôle MecaTech favorise la création d’emploi et d’activité économique en Wallonie. Ces projets ont également une portée à vocation internationale et permettent de fédérer des acteurs tant publics que privés autour d’une vision partagée du développement économique et social.

Dans le cadre de ses missions, le Pôle MecaTech joue un rôle central pour le développement de l’écosystème de l’Atelier 6000 [A6K] en Wallonie au profit d’organisations actives dans l’industrie 4.0. C’est pourquoi, le concept du ‘Living Lab 4.0’ a été développé ces derniers mois grâce à l’implication de différents acteurs impliqués dans la transformation opérationnelle des processus tels que CRMGroup, Lambda-X, Engie, P4A, Sirris, Multitel, Desimone, Thales Alenia Space, I-care, Matgenix, Optec, Sagacify, BCRC et bien d’autres.

C’est quoi le ‘Living Lab 4.0’ ?

En plus d’être un espace de démonstration qui permettra aux entreprises wallonnes d’exposer leur savoir-faire, il offrira une expérience immersive dans les technologies développées par ces acteurs. Ce ne sont pas moins de cinq démonstrateurs qui seront regroupés en un seul lieu afin d’appliquer, de développer, d’intégrer ou de valider des solutions techniques.

En tant que plateforme partagée en science de l’ingénieur, A6K [Atelier 6000] se réjouit d’accueillir une telle initiative visant à mutualiser ces outils de tests, démonstration et prototypage en Wallonie.

D’ici la fin de l’année, cinq démonstrateurs 4.0 seront opérationnels et à la disposition des PME wallonnes en voie de digitalisation  :

  • Maintenance prédictive sur des capteurs intégrés au système HVAC ;
  • Micro-usinage de la céramique par laser ;
  • Simulation des conséquences d’un changement de paramètres sur un matériau ;
  • Inspection de la qualité des pièces ;
  • Banc multi-capteur intégré avec variabilisation de paramètres.

C’est autour d’une même problématique qui vise à adopter des concepts de l’industrie 4.0 plus rapidement, qu’une quinzaine d’acteurs se sont donc retrouvés en 2020 pour aboutir sur la concrétisation du projet ‘Living Lab 4.0’. Ces espaces de démonstration et d’expérimentation offriront de nombreux avantages pour le développement des compétences technologiques des sociétés et la facilitation dans la mise en place de projets.

31.05.2021

AISIN on board!

Le groupe AISIN, acteur global de la mobilité, rejoint l’écosystème A6K. L’inclusion des équipes R&D du leader mondial en équipement, transmission automatique et hybride automobile permettra de renforcer les roadmaps technologiques collaboratives chez A6K.

Des rapprochements existent déjà avec Alstom, Thalès et la Sonaca dans le cadre de la plateforme d’innovation en système cyber-physique dans la conversion d’énergie et les transports (CPSET) ou encore avec les centres de recherche Cetic, Multitel, et les Pôles de compétitivité Logistics in Wallonia et MecaTech. Chez A6K, un des premiers leviers de rapprochement s’est développé autour de workshops sur la thématique des technologies de connectivité. De nouvelles opportunités qui permettront de développer la mobilité de demain.

“Connected and sharing solutions” est l’un des piliers phares d’AISIN dans le domaine de la conduite autonome et connectée, ainsi que les systèmes de mobilité à la demande (MaaS) et logistique. Par exemple, la business unit européenne a développé un système de coaching pour le conducteur de véhicule hybride via une application. De belles synergies sont à co-créer avec les membres de la communauté.

29.04.2021

L’Open Learning Lab : un nouvel espace de formation technologique propice aux échanges !

Le Centre IFAPME de Charleroi et Technofutur TIC s'associent pour piloter le projet Open Learning Lab [OLL-E6K], le nouveau laboratoire de formation basé sur le “new way of learning”!

Concrètement, ce nouveau “LAB” de 700m² réparti sur deux niveaux se présente comme un ensemble d’espaces multifonctionnels et modulables. Ils accueillent des activités destinées à favoriser au maximum les interactions entre les membres de la communauté A6K-E6K.

L’organisation de conférences autour de l’innovation technologique et pédagogique, la sensibilisation à la création d’entreprise mais également la mise en œuvre d’actions de type bootcamp et hackathon verront le jour.

Enfin, l’accent sera également mis sur les échanges informels qui seront facilités grâce à sa localisation au sein d’A6K, sa proximité avec le FabLab et E6K afin de devenir un véritable levier pour la dynamique globale du centre. Les espaces seront investis par différents opérateurs de formation et acteurs locaux qui souhaitent s’impliquer dans le projet.

Le projet ‘Open Learning Lab’ d’E6K vise à créer des ponts entre les communautés de formation et d’entreprises afin de générer un effet de fertilisation croisée. 

L’Open Learning Lab [OLL] aura, tout d’abord,  pour vocation d’offrir de nouvelles capacités aux opérateurs de formation – dont Technofutur TIC et le centre IFAPME de Charleroi, entre autres – en permettant l’usage simultané des mêmes espaces pédagogiques innovants.

De plus, cette initiative contribuera à améliorer l’adéquation entre besoins en compétences des acteurs et l’offre de talents via le pilotage de dispositifs de formations adéquats, une des quatre missions prioritaires du centre A6K-E6K.

La rentrée 2021-2022 s’annonce technologique  ! #StayTuned

28.04.2021

Le nouveau Data Center de l’ULB sera localisé chez A6K

L’installation du nouveau Data Center de l’ULB couplée à la présence du supercalculateur de Cenaero au centre A6K-E6K permettra de créer une dynamique cohérente au service de la communauté. Ces infrastructures de stockage et de calcul participent activement à la formalisation des projets interuniversitaires dans l’intelligence augmentée (I.A.).

C’est officiel, A6K accueillera le nouveau Data Center de l’ULB dont la mise en service est prévue début 2022. Une surface de 200m² a été attribuée pour l’installation des supercalculateurs avec une configuration propice à l’analyse de grand volume de données et à l’apprentissage artificiel.

C’est dans le cadre de son “Plan Digital” que l’ULB installera son nouveau centre de données à Charleroi. Le projet s’inscrit dans le cadre plus large d’une construction de facilités expérimentales afin de garantir une transition maîtrisée vers de nouvelles infrastructures d’hébergement. Il se réalisera en deux phases ; la création du nouveau Data Center, menée en parallèle avec le déploiement de l’Edge Computing sur les campus.

L’arrivée du Data Center de l’ULB s’inscrit dans une logique collaborative entre les membres A6K, avec des synergies identifiées. “Les infrastructures permettront de contribuer, par exemple, au développement des activités interuniversitaires comme le TRAIL, ou de manière plus directe permettre du stockage et de la gestion de data à tous les partenaires du projet A6K-E6K”, précise Michel Coulon, Directeur de l’ULB pour le pôle de Charleroi.

C’est en collaboration avec Cenaero – qui installera également son nouveau supercalculateur chez A6K – que l’installation sera conçue. La conception électrique s’inscrit dans une démarche dite “verte”; les analyses sont en cours pour récupérer les calories produites par ces équipements et  alimenter les surfaces d’A6K en chaleur.

22.04.2021

Aerospacelab on board!

La start up technologique, Aerospacelab vient s’inscrire dans l’histoire du renouveau industriel. Avec l’ambition de créer un écosystème de données générées par son activité à “San Charlisco”!

C’est à Mont-Saint-Guibert que la start-up Aerospacelab conçoit ses satellites qui sont mis en orbite pour collecter des données géospatiales de haute résolution. L’analyse de ces données  grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, développés par ses équipes, permettent d’obtenir des informations stratégiques à partir des images spatiales.

Au départ des données géospatiales récoltées par ses micro-satellites, Aerospacelab ambitionne de créer un “Data-ecosystem”. En 2018 au démarrage, l’équipe était constituée de quelques personnes, aujourd’hui on dénombre pas moins de 70 personnes! “Avec une expansion des activités chez A6K, l’objectif est également d’étendre notre pool de talents” décrit Benoît Deper, CEO d’Aerospacelab. Une opportunité d’interagir avec les membres de la communauté et également de s’inscrire dans la multiplicité des activités qui se développent à Charleroi qu’il décrit comme étant le nouveau San Franscisco!

En juin prochain, Aerospacelab lancera son satellite Arthur sur la mission Transporter-2 de SpaceX. Plusieurs contrats ont été signés avec l’Agence spatiale européenne qui s’est également rapprochée de la start-up. L’occupation d’un nouveau site est déjà envisagée afin de répondre à la demande de production croissante.